mardi 10 juillet 2012

Comprendre et que faire contre L’Incontinence urinaire



L’incontinence urinaire est une perte de contrôle de la vessie, problèmes de contrôle vésical, incontinence
Lorsqu'une personne ne peut contrôler son aptitude à uriner et qu'il y a perte involontaire d'urine, on dit qu'elle souffre d'incontinence urinaire.
C'est une affection très fréquente, chez les personnes  à partir d’un  certain âge. Trop de gens pensent que c’est normal et n’en parle même pas a leur médecin ce qui est une erreur. Car l’incontinence se soigne et peut être guérie ou au moins réduite de façon importante
Pourquoi cette incontinence les Causes
La perte d'urine peut survenir pour de nombreuses raisons qui sont liées à la vessie (le lieu de stockage de l'urine dans l'organisme) ou au sphincter de la vessie (le muscle épais qui contrôle l'écoulement de l'urine hors de la vessie).
Par exemple, la vessie et les muscles qui la soutiennent tendent à se relâcher avec l'âge, rendant le stockage de l'urine plus difficile.
Parmi les autres causes de l'incontinence, on retrouve la constipation importante, le délire, la dépression, les difficultés de déplacement et le diabète.
Il existe quatre types d'incontinence urinaire :
L’incontinence d'effort : l'urine jaillit brusquement lorsque la personne tousse, éternue, fait un effort ou encore rit. Toutes ces actions augmentent la pression au niveau de l'abdomen et de la vessie, provoquant l'écoulement brusque de l'urine. On retrouve cette affection le plus souvent après un affaiblissement ou un étirement des muscles qui soutiennent l'utérus et la vessie.
L’incontinence par regorgement : cette affection survient lorsque la vessie stocke plus d'urine qu'elle ne peut en contenir. Elle affecte souvent les hommes âgés qui souffrent d'une augmentation du volume de la prostate La prostate, plus volumineuse, appuie sur l'urètre (canal partant de la vessie servant à l'écoulement de l'urine) ou comprime celui-ci et empêche l'écoulement normal de l'urine.
L’incontinence par impériosité : également connue sous le nom de « vessie hyperactive », cette affection provoque une envie « urgente » d'uriner à cause de spasmes musculaires au niveau de la vessie. Il s'agit du type d'incontinence le plus fréquemment rencontré chez les personnes âgées. La vessie se contracte de façon spasmodique à la suite d'une infection, de calculs urinaires, d'accidents vasculaires cérébraux et de crises de démence et ces spasmes provoquent une perte d'urine.
L’incontinence fonctionnelle : ce type d'incontinence se produit chez les personnes qui souffrent d'incontinence par impériosité, mais qui ne peuvent se rendre aux toilettes à cause d'affections comme la démence, les accidents vasculaires cérébraux ou l'immobilité.
Certaines personnes peuvent avoir une incontinence mixte, qui est une combinaison des quatre types. La combinaison la plus fréquemment rencontrée est l'incontinence mixte par impériosité et de stress.
Symptômes
Les symptômes caractéristiques sont la perte involontaire d'urine, ou fuite urinaire. En cas de fuites urinaires répétées, il est important de consulter un médecin le plus tôt possible.
De nombreuses personnes souffrant d'incontinence se sentent gênées à cause des odeurs désagréables. Elles ont tendance à éviter les sorties entre amis ou en famille. Cela peut conduire à l'isolement et à la dépression. Alors n’en arrivez pas jusque la, Parlez en a votre médecin
Pour un Diagnostic
Le médecin posera également des questions pour déterminer si l'incontinence survient exclusivement la nuit (nocturne) ou de jour comme de nuit, quelle quantité d'urine s'écoule et quels sont les facteurs qui la déclenchent.
Les tests de recherche de fuites d'urine, qui consistent à faire tousser et se courber, permettent de diagnostiquer l'incontinence d'effort, tandis que les tests qui mesurent le degré de vidange de la vessie permettent d'établir celui de l'incontinence par regorgement.
Dans certains cas, des tests plus approfondis de la vessie peuvent s'avérer nécessaires pour déterminer la cause exacte de l'incontinence. Il se peut également que votre médecin analyse votre urine ou votre sang pour déterminer si des problèmes comme le diabète ou la présence d'une infection pourraient provoquer l'incontinence.
Trouver la cause du problème aidera à déterminer les traitements appropriés.
Traitement et Prévention
L'incontinence peut être traitée avec succès chez la plupart des patients. Si des médicaments des diurétiques, certains antidépresseurs ou une maladie   le diabète, une vaginite atrophique sont à l'origine du problème, il est possible d'arrêter le médicament, de lui substituer un autre médicament ou de traiter la maladie en cause.
Que faire
Les exercices du plancher pelvien ou exercices de Kegel : ces exercices sont d'un grand secours pour les patients souffrant d'incontinence d'effort ou d'impériosité. Ils visent particulièrement les muscles du plancher pelvien. En contractant les muscles qui soutiennent la vessie, vous fortifiez et vous resserrez l'orifice de la vessie. Les exercices de Kegel doivent être effectués régulièrement pour donner des résultats.
Un entraînement consiste à apprendre à se « retenir » pendant des périodes plus longues avant d'uriner, à uriner à intervalles réguliers, et à résister à l'envie « urgente d'uriner ».
Les médicaments :
Les médecins peuvent proposer un traitement médicamenteux. Certains médicaments préviennent les contractions de la vessie, tandis que d'autres aident à accroître la capacité de la vessie. Si vous présentez les symptômes de l'incontinence, mieux vaut consulter votre médecin pour obtenir un traitement approprié.
L’opération de la vessie : chez les femmes atteintes d'un degré important d'incontinence à l'effort, une intervention chirurgicale peut s'avérer utile. Il existe différents types d'interventions chirurgicales et il revient au médecin de déterminer laquelle est la mieux adaptée à chaque cas.
Conseils pour gérer l'incontinence au quotidien :
Évitez les aliments ou les boissons qui augmentent le besoin d'uriner ou qui sont susceptibles d'irriter la vessie comme le café, thé et alcool.
Prenez des mesures pour soulager la pression exercée sur l'abdomen, une perte de poids, si vous avez un excédent de poids.
Lorsque vous urinez, faites en sorte de vider complètement la vessie et donnez une poussée supplémentaire pour évacuer les dernières gouttes d'urine.
N'utilisez les serviettes hygiéniques, gaines ou couches pour adultes qu'en dernier ressort. Elles ne sont pas recommandées, car les patients tendent à dépendre d'elles au lieu de rechercher le traitement médical approprié. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire