jeudi 18 août 2011

Jeux +jeux Le solitaire gratuit en ligne


Le solitaire en ligne gratuit

Pour passer le temps, jouer au solitaire en ligne,et gratuit
Le jeu du Solitaire (patience ou réussite) dans une très belle réalisation, facile, gratuit et rapide à jouer. Un jeu de cartes indémodable sur...
http://www.secteurjeux.com/Le-Solitaire

Jeu de carte solitaire, tentez de le terminer dans un minimum de temps en mettant les cartes dans l'ordre  sur...
http://www.gralon.net/jeux-en-ligne/jeu-solitaire.htm
http://www.jeux-gratuit.com/jeu-1421-solitaire.html
http://www.virtuoflash.com/classique/solitaire-84.html
que le meilleur gagne 


Homefront dans 2 jours!

 
Après notre aperçu du mode solo, c'est au multi que l'on s'est attaqué en répondant à l'invitation de l'éditeur THQ désireux de nous en mettre plein la vue lors d'une journée folle à New York

Le FPS Homefront nous transporte dans un univers contemporain mais fictif où la Corée envahit les Etats-Unis. Dans le mode multijoueur, on joue donc soit les forces US, soit les Coréens. Autant ne pas y aller par quatre chemins, les parties en ligne de Homefront font incroyablement penser à celles de Call of Duty Black Ops en  termes d'intensité et de pression liée aux enchaînements des tués sans y laisser sa peau. On débloque aussi des armes au fur et à mesure pour personnaliser ses classes de personnages, on choisit ses atouts, et pour couronner le tout on débloque des bonus en cours de partie selon ses performances. Mais Homefront a aussi ses propres subtilités et apporte à l'expérience multijoueur son lot de sensations fortes. Les parties en ligne accueillent jusqu'à 32 joueurs sur des cartes plus grandes que celles du titre d'Activision et l'emploi de véhicules, voire la progression liée au changement de place des objectifs à capturer sur le champ de bataille, lui confère même un petit côté Battlefield. Voilà, maintenant que le décor est planté, rentrons sans plus attendre dans le vif du sujet...
Lors de cette journée, nous avons pu essayer plusieurs cartes et différents modes de jeu (matches à mort en équipe, domination...). La première était un niveau nommé Suburbs, sorte de banlieue américaine classique avec ses maisons d'un étage et ses larges rues et autres petites allées propices aux guet-apens.

La progression dans cette carte se fait avec prudence puisque le danger peut venir de partout. Les snipers s'allongent sur les toits, ou mitraillent des fenêtres, l'infanterie s'accroupit le long des palissades... Cette carte sera d'ailleurs en téléchargement exclusif pour la Xbox 360, THQ ayant conclu un partenariat avec Microsoft. Nous avons aussi joué sur une map nommée sobrement Farm, nous plaçant dans une campagne verdoyante et vallonnée, ainsi qu'une troisième nommée Crossroads. Cette dernière disposait en son sein d'un échangeur d'autoroute surélevé, et des points de contrôles sous les routes. Globalement, les aires de jeu sont moins détaillées et moins fines que celles de Call of Duty Black Ops, mais au moins deux fois plus grandes. Ceci étant principalement dû à la présence des véhicules...Selon ses performances lors d'une partie, on peut choisir de réapparaître directement aux commandes d'un véhicule. Jeep, tank ou bien hélicoptère, le choix est vaste pour aller dessouder les joueurs adverses. Lors de la réapparition de votre personnage après une mort forcément brutale, la caméra effectue un zoom avant, vous indiquant pendant quelques secondes les positions de vos adversaires de manière à ce que vous rentriez plus rapidement dans l'action. Les parties de Homefront sont intenses et à haute teneur en adrénaline. Il y a toujours quelque chose à faire, quel que soit l'objectif principal de la mission. Le jeu tourne sur des serveurs dédiés qui permettront de tout gérer à la volée en termes de modes de jeu, mais aussi bien évidemment d'éviter les problèmes de latence au maximum. Parce qu'avec 32 joueurs et potentiellement autant de véhicules, le moindre lag aurait raison de la bonne expérience de jeu.

A chaque victime, on récupère des points de bataille qui servent à débloquer de nouvelles armes pour améliorer ses profils de combattants entre les parties. Et ces points pleuvent littéralement lorsque l'on fait des combos. On peut en tuant un seul adversaire se voir octroyer des points pour l'avoir occis, puis des points supplémentaires s'il vous avait tué auparavant, d'autres points pour un tir à la tête, encore des points si ce dernier était en train de tirer sur un de vos coéquipiers, etc. On peut aussi récolter des points en défendant un objectif ou en détruisant un véhicule, un drone, en assistant un coéquipier dans ses diverses tâches, en marquant un adversaire avec un drone, et des points bonus lorsque ce dernier est tué grâce à votre marquage. Pour couronner le tout, chaque adversaire tué sans y laisser votre peau vous fait avancer dans votre série de victimes, vous octroyant l'accès à divers bonus dont un lance-roquettes, des drones espions pour marquer ses ennemis, le petit hélicoptère lanceur de missiles, l'engin terrestre sur chenilles équipé d'une mitrailleuse lourde, voire un véritable hélico de combat... Là où Homefront se différencie totalement de Call of Duty, c'est que lors de certaines parties, le meilleur joueur devient immédiatement la cible de tous les membres de l'équipe adverse...

Le commandant de bataille est une sorte d'intelligence artificielle dynamique qui s'applique à certaines parties comme une couche supérieure de gameplay. Ce personnage non joueur vous donne des missions individuelles en fonction de vos performances en cours de jeu. Avec cet outil, même les joueurs débutants devraient se voir confier des missions à leur portée, et les récompenses qui y sont liées. Comme offrir aux joueurs avec moins d'expérience un moment de gloire, en tuant un seul joueur adverse par exemple. Mais le commandant de bataille sert aussi à identifier les meilleurs joueurs pour leur offrir un challenge à hauteur de leur maîtrise du jeu. Admettons que vous soyez premier de votre équipe avec un compteur de décès proche de zéro. Votre indice de recherche grandit alors à chaque adversaire tué, jusqu'à atteindre les fatidiques cinq étoiles (entre 15 et 20 adversaires tués sans mourir). Votre position sera alors révélée sur l'écran principal (voire sur la mini-carte) par le commandant de bataille, et tous les joueurs adverses sauront en permanence où vous êtes. Voilà qui devrait équilibrer un peu les parties en ligne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire