lundi 28 mars 2011

Portrait du signe du Sagitaire homme et femme

Portrait de l'homme Sagitaire
Le Sagittaire est un centaure à la conquête du ciel, un cheval échappé, un chasseur qui s'élance droit devant lui à la conquête du monde : rien n'est trop haut pour son ambition. Ces chevaux sauvages qui ne rêvent que de galoper dans les immensités s'appellent Guynemer, Mermoz, Surcouf, Sven Hedin ou Gustav Adolphe... Rien ne peut les contraindre ni les retenir. Un cerveau d'homme, un corps de cheval, un arc et des flèches : voilà quelqu'un d'irrésistiblement opérationnel.

Le Sagittaire est tout entier dans sa flèche qui le symbolise si bien. Il est totalement immergé dans l'instant présent, qui mobilise complètement ses ressources humaines et ses ressources « animales ». Toutes les forces instinctives qu'il possède sont intégrées dans son élan. Ce n'est pas un être complexe, tourmenté, divisé contre lui-même. Signe de « feu mutable », il se présente sous des visages surprenants, et même contradictoires, selon qu'il est plus marqué par l'aspect « cheval » (plus sportif et plus extraverti) ou par l'aspect « cavalier » (plus intellectuel et plus introverti). Ces derniers sont à l'image de Chiron, centaure savant, précepteur d'Hercule, d'Ulysse, d'Achille (et de quelques autres célébrités antiques). Il a donné son nom à la constellation du Sagittaire.

Le type introverti se tourne souvent vers des conquêtes spirituelles - ce que semble suggérer la Bible lorsqu'elle parle de Nemrod « grand chasseur devant l'Éternel ». En politique, cela donne aussi Churchill, en musique Beethoven ou Berlioz, en peinture Toulouse-Lautrec (avec son coup de pinceau-flash, inégalable pour saisir le mouvement des êtres). Enfin, saviez-vous qu'Eiffel, inventeur de la Tour, était de ce signe ? (Là c'est vraiment la conquête du ciel !). Si le Sagittaire extraverti est un conquérant ou un aventurier, le type introverti peut être assez conformiste : tout occupé qu'il est à des conquêtes intérieures, il ne remet pas en cause la structure de la société dans laquelle il vit. Jupiter dominant fortement le signe, il aime commander. Il n'a aucun mal à prendre des décisions, avec courage et rapidité, et à y entraîner les autres. Il y réussit d'autant mieux qu'il est bienveillant, paternel, et surtout « jovial » (en latin, Jupiter se dit « Jo-vis »).

II sait mettre de l'ambiance autour de lui, il a beaucoup d'amis, vis-à-vis desquels il se montre serviable, généreux, accueillant. Le Sagittaire est un jouisseur, dans tous les bons et tous les mauvais sens du mot. Il est toujours couvert de femmes ! Elles ont pour lui des trésors d'indulgence. Si quelqu'un a le génie de l'art d'aimer, c'est bien lui. Il ne manque jamais de chaleur (le feu !), ni d'allant (les flèches !), ni d'instinct (l'animal !), ni de tendresse (sait-on que le cheval est un être hypersensible ?). Mais certaines se plaindront qu'il est inconstant et baratineur. Qu'il offre son cœur à plusieurs presque en même temps... S'il fait cela, c'est avec la meilleure bonne foi du monde. Il vit dans l'instant, il a peu de mémoire. Tout entier à celle qu'il courtise sur le moment, il oublie les autres. C'est un coursier coureur... Mais si gentil, si gai, si généreux ! Une fois marié, il se transforme souvent en parfait pater familias jupitérien. Il veille sur sa maison avec bonté et sollicitude.

Cependant, sous ce modèle des pères et des époux sommeille toujours le centaure baladeur, le chasseur de femmes et de paysages. Il résiste rarement à l'attrait d'une aventure, mais n'y engage pas son cœur. Il fera mauvais ménage avec une femme trop possessive; mais, si on lui fiche la paix, il sera assez fidèle... dans son genre. Le type introverti spiritualise ses amours; si la femme aimée s'identifie à une conquête spirituelle - ou intellectuelle, ou sociale -, le Sagittaire aime alors de façon plus profonde et plus durable. Un animal qui vous surprendra...
Portrait de la femme Sagitaire
La femme Sagittaire n'appartient à personne, elle n'appartient qu'à elle-même... Auguste Barbier a fait son portrait dans un poème bien connu : « C'était une cavale indomptable et rebelle. Sans freins d'acier ni rênes d'or »... On ne saurait contraindre cette superbe cavale, sportive, sûre d'elle et de ses flèches. Cette fière amazone, cette Diane chasseresse est peut-être la plus grande amoureuse du zodiaque. Si elle se donne, c'est qu'elle le veut bien. Les présomptueux qui essaieront de l'acheter ou de la forcer s'y casseront les dents. Mais lorsqu'elle aura fixé son choix sur un homme, elle s'y dévouera tout entière, sans aucune avarice d'elle-même. Elle lui apporte ainsi une chaleur, une tendresse, un dynamisme qu'il trouvera rarement ailleurs.

Aussi douée pour l'amour que son frère Sagittaire, elle est pourtant beaucoup plus stable que lui. Sa passion, plus profonde, est aussi plus durable : elle est capable d'être fidèle (lui pas I). D'ailleurs, les signes de la mauvaise saison: Scorpion, Sagittaire et Capricorne donnent des tempéraments féminins passionnés à l'extrême, pour le meilleur et pour le pire. Peut-être cette chaleur est-elle une compensation au froid de l'hiver ? Dans cette tribu sauvage de grandes amoureuses, on trouve des femmes très libres, « garçonnes » expression du début du siècle qui leur va à ravir ! Leur goût de la liberté s'oppose au mariage. Christine de Suède en est un exemple (les Suédoises, déjà... !). Ces amazones ressemblent davantage aux centaures; leur amour de la vie, leur cœur généreux, leur vitalité sportive les amènent à multiplier les aventures.

Même celles qui vivent d'amour vénal gardent toujours une certaine dignité : elles ont horreur du scandale. La Sagittaire, sous l'influence de Jupiter, a l'étoffe d'une grande dame et d'une excellente patronne. Elle s'habille instinctivement avec distinction et élégance, elle a de la classe. Parmi ces maîtresses femmes, expertes dans l'art de savoir ce qui se fait et ce qui ne se fait pas, citons Madame de Maintenon, et la belle Récamier qui éblouit tout son siècle par son élégance et son esprit. On est assez surpris de trouver beaucoup de ces chasseresses assez conformistes. Ceci est dû à leur caractère jupitérien, social, sociable, aimable et optimiste. En fait, si on veut le pouvoir, on peut le prendre par la révolution (d'où un contingent respectable de pétroleuses et pasionarias en tout genre, par exemple Jane Fonda). On peut aussi se contenter d'utiliser les structures qui existent déjà pour obtenir ce que l'on veut.

De toute façon, une fois arrivée au pouvoir, qu'elle soit Sagittaire ou pas, la révolte s'embourgeoise... Un aspect très agréable de la femme Sagittaire est son manque absolu de mesquinerie : filant droit devant elle, la belle cavalière n'a pas le temps de s'encombrer de regrets éternels et de rancunes minables. Elle ne s'attarde pas aux jalousies, pardonne et passe l'éponge. Sauf... dans les histoires d'adultère où sa dignité publique a été bafouée. Elle n'aime pas qu'on se moque d'elle. Si elle est trompée publiquement avec scandale, si elle est injuriée publiquement, elle n'est pas femme à le tolérer longtemps. Comme elle est la moins masochiste des femmes, elle rompt et s'en va. Un mariage avec une Sagittaire ne peut durer que si on lui laisse toute indépendance. Il lui faut un homme qui comprenne que l'amour ne vit que de liberté. En somme, un homme digne de ce nom...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire